coaching artisans coiffeurs
6/Avr

Les raisons du développement du coaching chez les artisans coiffeurs

Etat des lieux de l'univers artisanal en France

3 millions d’actifs répartis sur plus d’un million d’entreprises, le secteur artisanal est de loin le premier employeur de France. Créateur et générateur d’emplois, c’est 100 000 embauches chaque année. C’est aussi le départ à la retraite de 300 000 actifs dans les 10 ans à venir… Depuis l’aube des temps l’artisanat existe et fait partie de l’histoire humaine que ce soit pour bâtir des pyramides, des cathédrales, construire des bateaux, équiper des soldats ou confectionner des vêtements. Les artisans ont eu un impact sur nos sociétés d’un point de vue économique, sociologique et culturel (France en tête dès le XIème siècle avec le rôle des marchands et des foires ou des cités états comme Venise la Sérénissime, par exemple, réputée pour son rôle économique et maritime tout au long du moyen âge).

Les artisans ont développé leur savoir-faire et les échanges entre nations pour devenir avec le temps un élément d’équilibre et un facteur de stabilité sociale. Aujourd’hui, l’artisanat en France représente à lui tout seul un pan entier de notre économie (30% des entreprises françaises1) et pour un grand nombre de français, les artisans font partie de leur quotidien. Leur image n’est pas toujours en adéquation avec la réalité économique de notre pays, même si depuis une vingtaine d’années, le regard porté sur l’artisanat a changé.
Crise du salariat oblige, certains y voient désormais un réservoir d’emplois, un secteur d’activités faiblement capitalistique, particulièrement attractif pour des travailleurs recherchant l’indépendance ou, plus simplement, un emploi. Artisans et professions libérales ont l’opportunité de valoriser des savoir-faire que les grandes organisations ne peuvent ou ne veulent pas gérer.

La profession artisanale en difficulté

L’enjeu pour notre pays est donc énorme : vecteur de l’équilibre des agglomérations, élément essentiel de dynamisation économique du territoire rural et lien social indispensable, les artisans ont un rôle essentiel dans notre économie et pourtant ils subissent de grandes tensions : solitude, déséquilibre entre vie professionnelle et vie privée, difficultés dans leur pratique ou absence de management, « ubérisation » de leur activité... autant de difficultés pour lesquelles ils ne sont pas tous bien préparés.
Les artisans sont souvent déboussolés dans une économie de marché en pleine mutation qu’ils n’arrivent pas forcément à comprendre. J’entends trop souvent des artisans se plaindre de ne pas trouver du personnel compétent que ce soit dans le bâtiment, l’alimentation ou les services comme la coiffure…
Ces métiers nécessitent beaucoup de main d’œuvre avec des salaires qui ne suivent malheureusement pas toujours. Embauchés jeunes, les salariés ont des rapports compliqués avec leurs employeurs, souvent liés à des phénomènes intergénérationnels.
Cette incompréhension génère souvent des conflits qui se terminent aux prudhommes. Mal préparés, les artisans sont fragilisés par ces expériences qui génèrent du stress chronique les entrainant même parfois au dépôt de bilan.

Conclusion

Convaincu du réel besoin d’accompagner ces millions d’actifs trop souvent abandonnés par les pouvoirs publics ou maltraités comme l’a montré récemment leur rapport très médiatisé avec le Régime Social des Indépendants (RSI), ils sont aujourd’hui plus que jamais en remise en question avec une profonde perte de sens. Le coaching va dans les années à venir devenir de plus en plus naturel et ne se cantonnera plus uniquement aux grandes entreprises. 


Ajouter un commentaire

  • 1000 caractères restants
Antispam