entretien professionnel en coiffure
3/Nov

Pourquoi l'entretien professionnel est obligatoire tous les 2 ans

Dans ce billet, je souhaitais faire un point sur un sujet essentiel car cadré par la loi et donc indispensable à connaître et à prendre en compte ; il s’agit de l’entretien professionnel.
Celui-ci impact la politique RH de l’entreprise et permet de mettre en évidence les perspectives d’évolution du salarié en terme de qualification et d’emploi.

Voici les grands principes de l’entretien professionnel, en vigueur depuis le 7 mars 2014 :

Généralisation :

  • A toutes les entreprises sans condition d’effectif et de secteur d’activité
  • A tous les salariés sans condition d’ancienneté

L’entretien professionnel remplace plusieurs entretiens en vigueur. Il a lieu tous les 2 ans et est consacré aux perspectives d’évolution professionnelle du salarié (qualification et emploi).
Il ne porte pas sur l’évaluation du travail du salarié et donne lieu à la rédaction d’un document dont une copie est remise au salarié.

Depuis le 7 mars 2014, l’entretien professionnel doit être réalisé au retour du salarié à l’issue de :

  •  Congé maternité
  •  Congé sabbatique
  •  Congé d’adoption
  • Période de mobilité volontaire de sécurité
  •  Mandat syndical
  • Activité à temps partiel
  •  Soutien familial

Quand se déroule l’entretien professionnel ?

  • A l’embauche : information du salarié
  • Tous les 2 ans et après une période d’absence, entretien professionnel
  • Tous les 6 ans : bilan récapitulatif écrit du parcours professionnel

Pour bénéficier de tous ses entretiens professionnels le salarié doit réunir durant cette période 2 de ces 3 critères suivants :

  1. Avoir suivi une ou des formations visant à développer les compétences
  2. Avoir acquis des éléments de certification (par la formation ou une VAE)
  3. Avoir bénéficié d’une évolution salariale ou professionnelle au sein de l’entreprise

Dans les entreprises de 50 salariés et plus, s'il y a « non gestion du parcours », le salarié bénéficiera d’un abondement de 100 heures au titre de son CPF (130 h pour les temps partiels)

Enfin, au bout de 6 ans, il doit y avoir un bilan professionnel qui doit mentionner :

  •  Date des entretiens professionnels réalisés
  •  Action de formations réalisées
  •  Les raisons de la carence d’actions de formation
  •  Eléments de certification obtenus par la VAE ou la formation
  •  Profession salariale ou professionnnelle
Sources : Sabine Dechaumont pour Formobilis, le service formation des PME

Ajouter un commentaire

  • 1000 caractères restants
Antispam