paiement smartphone en salon de coiffure
21/Jan

Disparition de l’espèce et mort du TPE dans les salons de coiffure ?

Le smartphone, nouvelle carte de paiement dans le salon de coiffure une réalité

10 ans se sont écoulés depuis le lancement en 2007 du premier iPhone par le fondateur d’Apple, Steve Jobs. Aujourd’hui le mobile est devenu une extension de soi.

Quelques chiffres (1) pour mesurer l’ampleur du phénomène :

- 77% des français sont équipés d’un téléphone intelligent et l’utilisent en moyenne 26 fois par jour, - 40% des 18-24 ans consultent leur Smartphone dans les 5 minutes suivant leur réveil
- 25% des moins de 25 ans ne tiennent pas une heure sans se connecter
- Plus de 2/3 de notre temps online est mobile et 88% du temps est passée dans une application.

Le Smartphone s’est installé dans nos vies comme un outil de travail et bien plus encore : comme un moyen d’organiser notre quotidien. Il a donc bouleversé nos habitudes et changé le paysage économique. Beaucoup d’entreprises ont été détruites et de nombreux objets comme le livre, la télévision, l’appareil photo ou encore le réveil ou le GPS sont devenus obsolètes… la consommation musicale en est le plus bel exemple avec l’effondrement du Compact Disc.

Next step ?

La prochaine révolution sera celle de la monétique avec le « digital wallet» ou porte feuille numérique. La folie des crypto monnaies avec comme emblème le « Bitcoin » préfigure de l’arrivée progressive de la monnaie virtuelle en générale. Le paiement sans contact relevé à 30€ est également un pas de plus… Concernant les mobiles, le cabinet Forrester prédit dans une récente étude que les transactions devraient tripler en Europe de l’Ouest dans les cinq ans à venir grimpant de 52 milliards à 148 milliards entre fin 2016 et fin 2021.

Préparez vous ! Ce nouveau tsunami virtuel est en marche et va débarquer dans vos salons de coiffure comme tous les commerces de détail beaucoup plus vite que vous le pensez... Adieu pièces, billets ou chéquier, ce mode de paiement va changer notre rapport à l’argent et notre façon de consommer.

Alors quelles sont les solutions ?

Le marché est en pleine ébullition et dominé par les géants : Apple Pay sur iPhone, Android Pay de Google, Samsung Pay, et surtout les chinois Alipay et WeChat Pay, dont les utilisateurs se comptent en centaines de millions. Il faudra désormais compter avec le français Lyf Pay  L’avantage et non des moindres, l’application peut être utilisé par tous quelques soient sa banque et son Smartphone.

Comment fonctionne le paiement Lyf Pay chez le coiffeur ?

Ce système est gratuit pour le consommateur. Concrètement, arrivé en caisse ce dernier validera ses achats avec son code secret ou son empreinte digitale, après lecture en caisse d’un QR code qui s’affichera sur son mobile. En revanche pour le commerçant, ce sera un paiement par commission. Tout sera entièrement dématérialisé, du ticket de caisse aux coupons de réduction, en passant par la carte de fidélité et le paiement. Le coût à titre indicatif (2) représentera 1,6% pour moins de 15 transactions par mois à 1,45% au delà de 125 transactions par mois. Il faudra ajouter 9,90€ HT par mois pour la location de l’équipement et une centaine d’euros pour les frais de mise en service.

Quels sont les avantages ?

Accepter les différents moyens de paiement de vos clients Accélérer le passage en caisse Encaisser ou vous voulez quand vous êtes coiffeur à domicile cela peut être précieux ! Bénéficier d’un reporting en temps réel pour les coiffeurs Et surtout : développer et animer votre relation client avec la mise en place d’offres ciblées ou de programme de fidélité dédiés

Quels sont les freins ?

D’une part la sécurité concernant le paiement par internet et la cybercriminalité obligent encore les banques à une très grande vigilance et à rassurer les commerçants comme les clients. D’autre part le confort et la souplesse d’utilisation de ces nouvelles solutions doivent faire leur preuve dans un environnement concurrentiel où les tarifs feront la différence.

En conclusion

Le consommateur va modifier la donne et le coiffeur devra prendre en considération ses changements sous peine de perdre des clients potentiels. L’explosion des logiciels de coiffure certifiés ces deux dernières années indique la voie à suivre. Le danger aujourd’hui est le manque de qualification du fichier client source de revenu quand le coiffeur apprend à l’analyser. Avec le « portefeuille numérique », le coiffeur a à sa disposition des outils de grandes enseignes à porter de main et pouvoir accéder aux comportements d’achat de ses clientes en salon de coiffure instantanément et sans effort est une des clés du développement de business.

1.Source Etude Deloitte
2.Source Lyf Pay à titre indicatif


Ajouter un commentaire

  • 1000 caractères restants
Antispam