génération y dans la coiffure
21/Déc

Conflit générationnel, et si la génération Y n’existait pas ?

Petit rappel sur la génération Y EN SALON DE COIFFURE :

Née entre 1980 et 1995, la génération Y, dont finalement beaucoup d’entres-vous en faites partie, est marquée par la mondialisation. 

Technophile, c’est une génération des technologies de l’information et du progrès technologique accéléré pour qui tout est possible ou presque… Enfin c’est la génération du respect de l’enfant ; de l’enfant roi.

C’est également une génération qui a un rapport différent à l’entreprise et au travail :

  • Un horizon de temps raccourci et une vision à court terme.
  • Des réflexes de consommateurs avertis marqués par le donnant-donnant, un mélange d’assurance et de revendication.
  • Une volonté d’avoir un droit de regard et de prise d’initiative sur la façon de faire leur travail.
  • Une confiance pragmatique en l’avenir et un refus des contraintes imposées par l’organisation.

Finalement tout cela n’est-il pas qu’un mythe ou bien c’est la réalité ?

Perçus trop souvent comme la bête noire des dirigeants, combien de fois j’ai pu entendre des chefs d’entreprise en coiffure se plaindre de ces nouvelles générations Y ou Z, de ne pas s’intégrer ou respecter les règles, bref de ne pas faire ce qu’on leur demandait...

Et pourtant, ces jeunes ont plus d’un atout à présenter. Je vous propose donc que nous regardions ensemble comment les manager peuvent exploiter finalement leurs talents et garantir un avenir radieux !

Il faut tout d’abord arrêter les préjugés, car ces nouvelles générations sont comme les précédentes et les suivantes : elles vivent avec leur temps et c’est à mon avis aux chefs d’entreprise de s’adapter ou de finir tout seul…

Pour optimiser leurs compétences au sein d’un salon de coiffure, je vous propose 4 pistes pour vous aider à avancer :

1/ l’intégration

Ne négligez pas l’intégration de votre collaborateur !

Trop souvent négligé dans le recrutement, c’est une étape qui est très importante pour le jeune coiffeur qui arrive. N’oubliez pas qu’il ne connaît personne et que tout est nouveau pour lui…

Il faut impérativement prendre le temps d’expliquer la mission du nouvel arrivant pour qu’il puisse se positionner et savoir exactement ce qu’il doit faire. J’insiste sur l’importance du cadre de travail dans lequel il va évoluer.

N’hésitez pas à formaliser par écrit ce que vous attendez de lui. Voici un outil simple à mettre en place.

Posez lui deux questions :

  • Tu attends quoi ?
  • Tu m’offres quoi ?

Vous pourrez en effet miroir lui dire à votre tour :

  • Ce que vous, vous attendez de lui
  • Ce que vous lui offrez

Dans cette démarche ouverte et sincère vous devez préparer vos attentes avant l’entretien. La jeune recrue aura exprimé les siennes et saura à quoi s’attendre en travaillant avec vous.

Plus de surprise ! N’oubliez pas que votre jeune coiffeur a besoin de directives explicites et claires. Il a besoin de se projeter et de mesurer l’impact que pourra avoir son travail dans le salon. Plus vous lui donnerez des consignes avec une ligne de conduite au début, plus vous garantissez de la sérénité pour l’avenir.

En lisant mon livre blanc : « les règles du jeu dans un salon de coiffure », vous trouverez toutes les bases pour vous aider dans cette démarche.

Retenez que c’est toujours plus facile de vous affirmer tout de suite avec un cadre stricte que de devoir regagner votre légitimité plus tard une fois que les mauvaises habitudes sont prises…

2/ l’implication

Jouez la créativité et n’hésitez à leur donner de nouveaux défis !

Etablissez un rapport de confiance, mettez en valeur leurs actions et surtout donner du sens à leur travail. N’hésitez donc pas à les impliquer dans un projet d’entreprise comme l’ouverture d’un deuxième salon, la mise en place d’un nouveau service, la participation à un concours ou l’organisation d’un évènement dans le salon… c’est le meilleur moteur e motivation.

3/ La disponibilité

Accordez leur du temps et planifiez votre agenda pour les accompagner.

Prenez le temps de faire des points avec eux et de partager vos compétences. Vous gagnerez en légitimité et vous respecteront d’autant plus et maintenir une relation personnalisée. Ne pas hésitez à sortir du cadre légal : provoquez des évènements : sorties, déjeuner, pause… La frontière entre vie privée et vie professionnelle est beaucoup plus poreuse qu’avant.

Ils s’ouvriront plus facilement pour faire part de leurs doutes et de leurs souhaits...

4/ La rémunération

Tout travail mérite salaire !

Leur investissement sera à la hauteur de leur rémunération : primes, avantages, chèques cadeaux, challenges, intéressement… n’oubliez pas que cela est également une source de motivation primordiale. Ils veulent donc recevoir une rémunération pour le fruit de leur travail. Surtout de pas faire de promesses irréalisables en terme d’évolution professionnelle  ou salariale, au risque de détruire tout votre investissement. Soyez donc vigilant d’être cohérent entre votre discours et vos actes.

En résumé, voici trois principes pour un management efficace en salon de coiffure et quelques questions à vous poser pour savoir où vous en êtes :

1. Expliciter vos attentes pour éviter les malentendus issus du manque de référentiel commun :

  • Ne pas hésiter à exprimer les attentes même les plus évidentes
  • Ancrer les règles dans le concret
  • Faire valoir les vertus du respect de l’autorité
  • Faire le lien avec leurs valeurs

 2. Encadrer leur désir d’autonomie :

  • Calibrer leur périmètre d’action
  • Les aider à canaliser efficacement leur enthousiasme
  • Restituer leur autonomie dans le cadre du travail d’équipe

 3. Individualiser la gestion de la performance :

  • Etablir un lien personnalisé
  • Assurer un suivi de proximité
  • Négocier leur implication au cas par cas

Voici quelques questions que vous pouvez vous poser concernant vos collaborateurs :


Négocier leur implication au cas par cas :

- Avez-vous identifié les éléments que vous pouvez négocier individuellement avec vos collaborateurs (vacances, horaires, progression…) ?
- Conservez-vous trace des demandes individuelles de vos collaborateurs pour savoir ce qui les motive ?

Les piloter de près :

- Savez-vous quelles sont les dernières difficultés qu’ils ont dû surmonter ?
- Avez-vous des moyens d’échanger de façon approfondie sur leur travail (points focalisés réguliers, journal d’activité individuel…) ?

S’intéresser sincèrement a eux :

- Connaissez-vous « réellement » le profil de tous les membres de votre équipe ?
- Identifiez-vous précisément leurs attributions et leur contribution à la vie de l’équipe?
- Avez-vous un minimum d’information sur leurs habitudes de vie et leurs facteurs de motivation ?

En conclusion les jeunes recherchent une relation donnant-donnant et sont très attachés à un management de proximité.
Si vous jouer la carte de la convivialité, vous pouvez être certain de générer une ambiance constructive qui fidélisera vos collaborateurs et boostera votre activité.

Enfin n’oubliez pas à développer leurs compétences par de la formation sur le cœur de leur métier : coupe, coiffage, coloration mais également sur le savoir être : connaissance de soi, relation client, techniques de vente… je vous propose de vous accompagner dans ce sens en CLIQUANT ICI.

Dans tout les cas vous avez tout à gagner à les intégrer tout de suite en les impliquant dans votre projet d’entreprise. Accordez leur de la disponibilité et ayez une politique salariale attractive pour être sur d’avoir un rapport gagnant gagnant avec eux. (TELECHARGER mon livre blanc sur les règles du jeu en salon pour vous aider dans cette démarche)

Benjamin Salles

Ajouter un commentaire

  • 1000 caractères restants
Antispam